Pensée sociale de l’Eglise : « Regard sur nos fragilités » — Notre-Dame du Grandchamp – Enseignement supérieur – Versailles (Yvelines 78) – Classe prépa, BTS initial ou alternance, Licence alternance , Master alternance, DCG-DSCG

Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

Pensée sociale de l’Eglise : « Regard sur nos fragilités »

22 janvier 2015

Pensée sociale de l’Eglise : "Regard sur nos fragilités"
Une matinée de réflexion a été proposée aux étudiants de BTS 2ème année, mi-décembre, sur le thème : "Regard sur nos fragilités".

Pensée sociale de l’Eglise : « Regard sur nos fragilités »

Anne-Sophie Morel - Laurent de Cherisey

Au programme, deux conférences : la première sur le thème " Changer nos regards sur le handicap " avec le témoignage d’Anne-Sophie Morel, mère d’une enfant lourdement handicapée. Avec franchise, elle a parlé du deuil à faire d'une petite fille normale, de la nécessaire acceptation de cette vie différente pour avancer. "Révélatrice de caractère, Charlotte m'a appris le DON de soi, ce n'est pas une vie facile tous les jours mais notre vie est heureuse". Chacun peut aider, par l’écoute et des petites attentions simples. Beaucoup d'émotions pendant ce témoignage bouleversant, telle une petite lumière d'espoir dans notre monde marqué par la performance à tout prix, une petite lumière avant Noël.
Les étudiants se sont ensuite retrouvés en petits groupes pour un temps de questionnement avant de retrouver le 2ème intervenant : Laurent de Cherisey, entrepreneur social et co-fondateur de l’association Simon de Cyrène autour de la question : "Quelle place pour les plus fragiles de notre société, dans nos entreprises ?". Ancien chef d’entreprise et auteur - Passeurs d’Espoir, Recherche volontaire pour changer le monde, Le Grain de Sable et la Perle – Laurent s’engage pour fonder la première communauté Simon de Cyrène à Vanves (92). Progressivement une équipe se constitue pour construire ce projet de vivre ensemble entre personnes handicapées, personnes valides et jeunes volontaires au service civique. La fragilité n’est pas une plaie, elle devient une force !
Autant d’échanges et de partages d’expériences profondément personnels sur le Vivre ensemble au-delà du handicap. Avec un message fort : "Osez entrer dans une relation gratuite, osez entrer dans une relation où la fragilité m’est permise avec l’autre." Laurent de Cherisey conclue avec un conseil bienveillant : "Je vous invite, à prendre 10 minutes de silence, chaque jour, pour faire connaissance avec vous-même et découvrir vos richesses."
 

<< Go back to list